Images, langages



Image

Nous vivons dans une société d'images et manquons cruellement de vision. Paradoxal, mais réel.
Au Moyen Âge, la perspective manquait, mais l'image était portée par une tradition et des symboles lisibles pour les gens de l'époque.
Aujourd'hui, malgré la 3D, les images sont majoritairement des apparences sans reliefs autres que formels. Elles paraissent suffire à elles-mêmes, pleines d'elles-même, de références anecdotiques, qui vont parfois jusqu'à tuer l'art.

De l’imagination

  1. Faculté que possède l'esprit de se représenter ou de former des images.
  2. Capacité de se représenter ce qui est immatériel ou abstrait.

Ces facultés ne sont guère favorisées dans la formation humaine dont elles devraient impérativement faire partie.
Les enfants jouissent de cette précieuse source aussitôt réprimée, inconsciemment peut-être, par une éducation dont les normes n'ont pas fait leurs preuves, c'est le moins que l'on puisse dire.
Le recours à cette faculté subtile est du coup éloigné, voire interdit, par manque d'une culture de l'ouverture et de l'intelligence large.

Cultiver l'imagination, c'est faire plus que satisfaire des rêves dans le réel. C'est surtout éveiller la sensibilité pour ouvrir une voie vers l'approfondissement de la conscience.

Imaginaire

Sait-on que le monde change plus vite que les figures de l'imaginaire influencé par les mythes fondateurs de nos cultures?
On doit à ce décalage bon nombre d'incompréhensions. On croit avoir dépassé ce qui nous mène inconsciemment.
En revanche, l'art travaille à la fois avec la conscience et l'inconscient. C'est le moyen le plus sûr et le plus concret d'éveiller à la complexité du monde.
L'on cherche toujours des solutions politiques, alors que seules les solutions ayant recours à l'imagination et à l'ouverture culturelle sont vecteurs de changement profond.


Affiche du spectacle

Nous rêvons le monde en même temps que nous le décrivons. Le voyage dont parle Caravane de la Nuit est celui de la mémoire dans l’espace et dans le temps. La nôtre et celle des autres. Notre matériau textuel et musical s’inspire de voyages, anciens et plus récents, réels et fictifs. Le travail de la mémoire organise selon sa logique propre le proche et le lointain, le connu et l’inconnu, le grave et le léger, l’expérience et son souvenir.
Ce jeu se nourrit des imaginaires qui nous permettent de raconter l’histoire d’aventures humaines. Notre regard sur elle reste la clé du plaisir de jouer avec la musique des langues, la musique des mots, la musique des instruments, la musique des sensibilités. Voici la caravane en mouvement avec ses personnages.
SD (texte de l'affichette)





Que serions-nous sans le chant des sirènes?


Le bal des vampires de Roman Polanski,
le voisinage de la peur et du rire ne doivent rien au hasard

Et les vampires?

Papa est vampire
Maman chauve-souris
Moi je ne respire
Que la nuit

Que la nuit

J'ai de jolies ailes
Tout en velours noir
Que la lune est belle
Tous les soirs
Tous les soirs

Je m'accroche par les pieds
Au plafond, la tête en bas
Pendant l'jour, je vis caché
Personne ne me voit.

Et tous les dimanches
Ca c'est épatant
On s'en paie une tranche
En buvant du sang

Voilà la vampire-party
Venez-y, venez-y
D'mandez la vampire-party

Poète et chansonnier français,
la fête de l'imagination et de l'intelligence créatrice
Christian Bourgois Editeur

Enchantement


Et Merlin?
Enchanteur, oui, mais réel ou non?



source

Les sorcières?
Un tragique combat entre le réel et l'imaginaire. Mais c'est bien le penchant vers la projection sur l'autre de ses peurs qui a valu aux femmes accusées de sorcellerie l'exclusion et la mort.


L'œuvre de Gaston Bachelard est une contribution fondamentale au fonctionnement de l'imaginaire.


Gaston Bachelard

Sur cette photo, je vois une expression bienheureuse, une concentration aiguë sur le mouvement de la plume et la pensée, un sage qui jouit sereinement de ce qu'il fait.

Sa contribution à l'imagination et sa recherche épistémologique sur l'expérience scientifique en fait un penseur universel.

J'aime celles et ceux qui creusent profond.